Introduction Guédelon

 

______.-   Région "Bourgogne-Franche-Comté"   -.______

Guédelon, le château pour remonter le temps

Introduction

Pourquoi construire un Château Fort en Puisaye

L'idée de construire un château fort à partir de rien germait depuis 1994 dans la tête de Michel Guyot,
propriétaire et restaurateur du château de Saint-Fargeau, à la suite du succès rencontré par le spectacle
historique de Saint-Fargeau, qu'il a organisé pour financer la restauration.

Dans ce but, il met en place un comité scientifique qui cautionne le projet (avec notamment l'archéologue
Nicolas Faucherre et le castellologue Christian Corvisier qui ont travaillé à Saint-Fargeau)
Il fait appel à Maryline Martin qui deviendra la directrice générale du chantier médiéval.

Maryline Martin
Étudiante aux Langues orientales et à l'École du Louvre, puis cadre dans une société internationale d'import-export.
En 1992 elle réoriente sa vie et revient sur les terres de son enfance, en Puisaye.
Elle y crée « Émeraude », une entreprise d'insertion spécialisée dans l'entretien des rivières et des forêts.

Émeraude Association d'insertion créée en 1992 et basée dans l'Yonne.
Employeur de 16 personnes en insertion et de 6 encadrants administratifs et techniques, réalise des chantiers
sur devis pour des particuliers et des collectivités sur les secteurs de l'Auxerrois, de la Puisaye et de l'Avallonnais.
dans les domaines suivants :
Entretien d'espaces verts
Entretien de berges et rivières
Travaux de peinture, de maçonnerie, de voirie et réseaux
Débarras et nettoyage de locaux

De ce travail en Puisaye naissent des rencontres avec les ouvriers aujourd'hui en place à Guédelon et avec Michel Guyot.
Maryline Martin deviendra la directrice générale du chantier médiéval.

Choix du lieu de construction

Le choix du terrain s'est arrêté sur le site de Guédelon en raison de sa position (sur une légère éminence
idéale pour la surveillance) et en raison de ses ressources naturelles, comme il était d’usage durant l’époque
médiévale car les transports de matériaux étaient lents et onéreux : il est situé directement dans une carrière
de grès ferrugineux (ce qui permet une réduction des coûts et des délais de transport) et à proximité d'une forêt
(où l'on récolte du bois de chauffe pour la chaux), d'une route, où l'on dispose d'arène gréseuse, de glaise et d'eau.
Le projet voit sa première pierre posée le 20 juin 1997 et est prévu pour durer 25 années, au travers de
l'Association des Compagnons Bâtisseurs de Puisaye créée à cet effet1.

Guédelon ou le château de Guédelon est un chantier-médiéval de construction historique d'un château fort,
débuté en 1997, selon les techniques et les matériaux utilisés au Moyen Âge. Projet architectural situé à Treigny,
dans l'Yonne, visant à améliorer les connaissances en castellologie. La méthode de construction est celle des
châteaux construits au XIIIe siècle de l'époque médiévale (fin du XIIe siècle jusqu'au début XIVe siècle,
en cohérence avec le type d'architecture philippienne), en partant d'un site vierge et en utilisant uniquement des
techniques de l'époque telles qu'elles étaient connues en Puisaye dans l'Yonne.

Géographie


carte
Carte des limites de la Puisaye
par G. Goujon

L'image traditionnelle de la Puisaye est celle d'une région de plateaux humides et verdoyants où les nombreuses forêts de feuillus abritent de grands étangs.

La Puisaye [pɥizɛ] (ou Puissaie) est une région naturelle française située aux confins de l'Orléanais, du Nivernais
et de la Bourgogne. Cette région se nomme indifféremment Puisaye ou Poyaude et ses habitants sont des Puisayens ou des Poyaudins.

Aux temps de la Gaule celtique, la région était sous la domination de la tribu gauloise des Sénons. Il semble qu'à l'époque de la conquête romaine durant la Guerre des Gaules, la région soit une forêt où le travail du fer semble être une activité majeure

Les premières traces de l'existence du château de Saint-Fargeau, datent du VII ieme siècle dans le testament de Vigile d'Auxerre
alors évêque d'Auxerre.

Histoire de France

Le 24 juin 841 s'est tenue la bataille de Fontenoy-en-Puisaye, qui opposa les petits fils de Charlemagne.

A la mort de Charlemagne, en 814, son fils unique Louis le Pieux ou le 'Débonnaire' devient empereur d'Occident,
Fontenoy est le site d´une sanglante bataille qui opposa en l´an 841 trois petits-fils de l´empereur Charlemagne
après la mort de leur père Louis le Pieux en 840.

Celui-ci avait partagé l´empire en trois:
- la Francie Occidentale au roi Charles le Chauve.
- la Francie Orientale au roi Louis le Germanique.
- la Lotharingie ( la partie de l´empire comprise entre les deux royaumes ci-dessus ) à l'ainé l´empereur Lothaire.
Moment important de l'histoire de France et de l' Allemagne, la bataille de Fontenoy (841) marque la fin de l'empire de Charlemagne,
et son démantèlement consacré par le traité de Verdun (843) constitue l'acte de naissance de ces deux Pays .

Un obélisque commémoratif est érigé en 1860 sur la hauteur de Fontenoy-en-Puisaye.

carte
Obélisque érigé au XIXe siècle, rappelant la Bataille
de Fontenoy-en-Puisaye le 25 juin 841 entre les petits-fils
de Charlemagne : Louis le Germanique et Charles le Chauve contre Lothaire.

Il y figure l'inscription:

PRAELIUM AD FONTANETUM DCCCXLI
(Bataille de Fontenoy 841)
ICI FUT LIVRÉE LE 25 JUIN 841
LA BATAILLE DE FONTENOY
ENTRE LES ENFANTS DE LOUIS LE DÉBONNAIRE.
LA VICTOIRE DE CHARLES LE CHAUVE
SÉPARA LA FRANCE DE L' EMPIRE D'OCCIDENT
ET FONDA L'INDÉPENDANCE
DE LA NATIONALITÉ FRANÇAISE

carte
Le partage de l'Empire carolingien
lors du traité de Verdun en 843.

Mais l’empire se morcelle à nouveau, il ne résiste pas aux querelles de ses héritiers. En
843, par un accord entériné à Verdun, ses trois petits-fils se partagent l’empire ; c’est probablement dans ce partage que
commence véritablement l’histoire du royaume de France :
- Charles le Chauve règne sur la Francia Occidentalis(Aquitaine et Neustrie) ;
- Louis le Germanique sur la Francia Orientalis (de la Saxe au nord jusqu’à la Bavière au sud) ;
- Lothaire s’arroge un royaume situé entre les deux précédents, la Lothargie, qui comprend la
Lorraine, la Bourgogne, la Provence et la Lombardie.
Ce royaume intermédiaire fera l’objet d’incessants combats entre
la future France, à l’ouest, et la future Allemagne, à l’est.



L'organisation du pays de Puisaye-Forterre

La région semble s'être maintenue à l'écart de l'organisation féodale jusqu'au X ième siècle.
Héribert Ier, fils naturel d'Hugues Capet, fait construire les châteaux de Saint-Fargeau et de Toucy, symboles de l'avènement
de la féodalité dans la région.

Au XI ième siècle, les fiefs s'organisent, plusieurs châteaux sont édifiés. Les moines de l'abbaye voisine de Fleury à
Saint-Benoît-sur-Loire viennent dans la région pour y bâtir un monastère à Villiers-Saint-Benoît.
Les premiers établissements agricoles sont fondés par des religieux, ils permettent de structurer le territoire et
de créer des foyers de peuplement

La Puisaye a été dans l'Antiquité une région métallurgique et minières par la production de fer brut en bas-fourneaux,
comme l'attestent les quelque 2 500 ferriers, amas de résidus et de scories issus de la réduction du minerai de fer en
bas-fourneaux formant du monticule grand comme un terrain de ping-pong, jusqu'à la butte de plus de 15 m de haut et
grande comme plusieurs dizaines de terrains de football. On peut les observer notamment à Lavau, Tannerre, Mézilles,
Toucy, Dracy, Saint-Fargeau, Saint-Martin des Champs, La Villotte, Villiers Saint-Benoît, Grandchamp, Treigny, Fontaines,
Septfonds, Villeneuve-les-Genêts, Arquian, Saint-Amand, Faverelles. Leur datation s'échelonne du Second Âge du fer à la fin
du Bas-Empire principalement.[réf. nécessaire]

Pays fermé, d'élevage et de pâtures, la Puisaye a été très longtemps pauvre et isolée. L'habitat y était très dispersé.
Les ressources naturelles expliquent deux activités liées qui ont marqué l'histoire économique du pays de Puisaye :
l'exploitation du bois et la poterie, celle-ci étant grande consommatrice de celui-là.

La poterie a été une véritable industrie avec des usines jusqu'au milieu du xxe siècle. Elle est encore vivante grâce à
la présence de nombreux céramistes potiers, notamment à Saint-Amand-en-Puisaye et Bonny-sur-Loire au travers de productions
artistiques ou artisanales.





3096 ième visite - depuis le 1 Juillet 2017
Il y a 1 visiteur connecté au site.

html5 css3

© A Moreaux (01 Juillet 2017)
___________________________

Page d'accueil