______.-   Région "Bourgogne-Franche-Comté"   -.______

Guédelon, le château pour remonter le temps

Colette

Sidonie Gabrielle Colette née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), et morte le 3 août 1954 à Paris, est une femme de lettres française,
connue surtout comme romancière, mais qui fut aussi mime, actrice et journaliste.
Après Judith Gautier en 1910, Colette est la deuxième femme élue membre de l'académie Goncourt en 1945, dont elle devient présidente, entre 1949 et 1954.

Biographie

La vie de Colette est passionnante. Mais une existence, quand elle est vécue de manière si intense,
donne surtout envie de mieux connaître la personnalité qui l’engendre.
Son premier roman s’appelle "Claudine à l’école". Il sera non seulement un best-seller mais aussi
l’événement de l’année 1900, car il met en scène une jeune fille espiègle, ironique, attachante et
qui ne déteste pas les relations ambiguës.
Son premier mari, Henry Gauthier Villars, dit Willy, s’attribue alors la paternité de ce livre,
comme il le fera avec toute la série des Claudine.

Pourtant c’est elle qui rentrera dans l’Histoire. Des métiers, elle en pratiquera également beaucoup :
écrivain, journaliste, critique théâtrale… publicitaire, animatrice, s’il on peut dire pour l’époque,
d’émissions de radio.... mais aussi esthéticienne et chef d’entreprise, lançant dans les années trente une
ligne de cosmétique qui fera long feu.

C'est de son expérience de journaliste que Colette tire cet impératif réaliste. Ainsi ses écrits transcrivent-ils son
époque comme ses expériences intimes et s'attachent à tous les êtres, humains comme animaux.

Colette aborde dans ses écrits une grande variété de thèmes. De la mode aux animaux, du journalisme à la littérature.
Peut-on parler aujourd'hui des nombreux centres d'intérêt de Colette et de la vision qu'elle en donne.

Attentive à la réalité dans ce qu'elle a de plus concret, Colette a une écriture "matérialiste". Ce matérialisme
est à l'origine du moralisme si particulier de Colette, dont le regard aiguisé traduit parfois un jugement sévère sur son objet.
C'est de ce moralisme que nous parlons aujourd'hui.

Plaisir de lecture en raison de l'incarnation et de la sensualité de son écriture, Colette questionne dans ses textes
la jouissance féminine. C'est ce rapport à la jouissance dont nous pouvons parler aujourd'hui.

La sexualité n'est taboue ni dans la vie ni dans les textes de Colette qui explore ainsi les
nombreuses faces de la jouissance. Est-il possible d'évoquer, le rapport à la sexualité et à
la jouissance dans l'oeuvre de Colette.



carte

La vie de Colette

Enfance et jeunesse 1873-1893
Colette est née à Saint-Sauveur le 28 janvier 1873. Elle y vit, entourée par Sidonie, sa mère, le Capitaine Colette,
son père, Juliette, Léopold et Achille, ses demi-frère et sœur. Elle y fréquente l’école, obtient le brevet élémentaire
et le certificat d’études primaires supérieures en 1889. Après des déboires financiers, les Colette s’installent à Chatillon-Colligny en 1891.
Ouvrages évoquant cette période: Claudine à l’école, la Maison de Claudine, Sido,...

La vie avec Willy 1893-1906
Colette épouse Henri Gauthier-Villars (Willy) le 15 mai 1893. Il l’introduit dans les salons littéraires
et musicaux parisiens. Ils se séparent en 1906.
Ouvrages évoquant cette période: Claudine à Paris, Claudine en ménage, Claudine s’en va, Minne, Gigi, Mes apprentissages…

Colette et Missy, Colette au Music-hall 1906-1912
Après s'être séparée de Willy, Colette joue la pantomime au music-hall, Pan au théâtre Marigny, Rêve d'Égypte au Moulin-Rouge,
La Chair à Bataclan..., et fait partie des tournées Baret.

Ouvrages évoquant cette période: Les Vrilles de la vigne, La Vagabonde, L'Envers du music-hall, Le Pur et l'Impur, En tournée, ...

Henry de Jouvenel 1912-1924
Colette devient journaliste au " Matin ". Le 19 décembre 1912, elle épouse Henry de Jouvenel, rédacteur au " Matin ".
En 1913, naissance à Paris de Colette, Renée de Jouvenel. En 1920, Colette est nommée chevalier de la Légion d'honneur.
Colette et Henry de Jouvenel se séparent en 1923.
Ouvrages évoquant cette période: L'Entrave, Mitsou, Chéri, La Chambre éclairée, Le Blé en herbe, La Fin de Chéri,
Contes des mille et un matins, Duo, La Seconde, Julie de Carneilhan…

Maurice Goudeket 1925-1954
En 1926, achat de la Treille muscate. En 1928 Colette est promue officier de la Légion d'honneur.
Le 9 mars 1935, elle est élue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et épouse le 3 avril Maurice Goudeket.
Voyage aux USA en 1935. Colette est promue commandeur de la Légion d'honneur en 1936.
Ouvrages évoquant cette période: L'Enfant et les Sortilèges, La Naissance du jour, La Treille muscate, Le Toutounier, Trois... Six... Neuf...

Célébrités sous le fanal bleu 1945-1954
En 1945 Colette est élue à l'unanimité à l'Académie Goncourt. Elle devient présidente de cette Académie en 1949.
En 1953, Colette est élevée à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur et reçoit la médaille du
National Institute of Arts and Letters de Douglas Dillon, ambassadeur des États-Unis. Le 3 août 1954,
Colette s'éteint dans son appartement du Palais-Royal. L'État lui fait des funérailles nationales.
Ouvrages évoquant cette période: Journal à rebours, Paris de ma fenêtre, L'Étoile Vesper, Le Fanal bleu, …

La Puisaye est le Pays de Colette, qui dans ses romans, a si joliment su dépeindre sa région natale, la Puisaye qui tire ses origines de deux noms celtes:
Poël (l'étang) et Say(la forêt).


2370 ième visite - depuis le 1 Juillet 2017
Il y a 1 visiteur connecté au site.

html5 css3

© A Moreaux (01 Juillet 2017)
___________________________

Page d'accueil